Présentation conférence Folk-Rock britannique (1964-1971)

Imprimer

 

 

 Le processus musical qui conduit, dans la deuxième moitié des années soixante, vers un son folk-rock britannique original (qualifié également de "folk électrique") peut sembler proche de ce qui s'est déroulé aux Etats-Unis. L'interaction musicale entre les deux côtés de l'Atlantique est un évident jeu de miroirs permanent. Le contexte socioculturel présente des similitudes générationnelles qui contribuent à prolonger la révolution folk-rock dans les Iles Britanniques.

Mais le cheminement en Grande-Bretagne est aussi un peu plus compliqué, avec des idiomes stylistiques qui se croisent et se superposent. Fruit d'une période de revival de la musique folk britannique et de digestion des influences folk-rock américaines, le son "British Folk-Rock", émergent en ces années 1964-71, va s'affirmer peu à peu et explorer de nouvelles voies.

Dans la foulée d'une importante renaissance du folk traditionnel depuis la fin des années cinquante, de l'avènement du "skiffle", de la présence d'une scène jazz et blues britannique très vivace, et parallèlement à l'explosion pop de l'ère Beatles, de jeunes musiciens balancés entre ces pôles cherchent à partir de 1966-67 leur véritable identité artistique.

Fortement marqués à leurs débuts par le folk-rock américain, ils vont créer un nouveau monde musical au caractère unique en y incoporant des éléments harmoniques et des thématiques du folk britannique traditionnel.

Le groupe Fairport Convention - véritable vivier - sera à partir de 1968-69 la locomotive de ce folk électrique qui connaîtra des ramifications nombreuses dans les années suivantes.

Cette conférence-séance d'écoute présente quelques figures emblématiques constitutives de l'émergence d'un son britannique aux riches nuances introspectives :

 

Référence : Médiathèque de Créteil (94)

[en savoir plus sur les conférences proposées par Musiques Agglomérées]